le Bail Commercial

le Bail Commercial en Vendée et Loire Atlantique

Le Bail Commercial

Le contrat de bail

Le contrat de bail se caractérise par la mise en jouissance du local par le bailleur et le paiement d’un loyer par le preneur.

Les conventions de longue durée (bail emphytéotique, bail à construction, concession immobilière) ainsi que les conventions à courte durée (baux dérogatoires, contrat de location saisonnière, convention d’occupation précaire, etc.) ne sont pas concernées par le statut des baux commerciaux.

L’immeuble ou local

Le local n’est autre que le lieu d’activité du preneur. Il peut donc s’agir d’un lieu couvert et fermé, comme une boutique.
Le statut des baux commerciaux peut aussi s’appliquer à la location de terrains nus sur lesquels ont été édifiées des constructions, avec le consentement du bailleur.

Le local doit être :

  • principal, c’est à dire le lieu d’activité principale de fabrication ou commercialisation, où la clientèle peut accéder.
  • stable et permanent. La location ne doit pas être intermittente.
  • utilisé en vue d’un usage commercial. Toutefois, il peut arriver que le bail soit mixte, pour partie à usage commercial, pour partie à usage d’habitation. Attention : le changement de destination des locaux d’habitation en locaux à usage commercial doit faire l’objet d’une autorisation administrative préalable, conformément à l’article L.631-7 du Code de la construction et de l’habitation. Faute de quoi le bail commercial serait nul.

Le fonds de commerce

Le fonds est l’ensemble des éléments permettant d’exploiter une clientèle, comme le matériel, le mobilier, les marchandises (éléments corporels), l’enseigne, le nom commercial, le droit au bail, la clientèle (éléments incorporels), etc.. La clientèle est l’élément essentiel sans lequel il n’y a pas de fonds de commerce.

L’immatriculation du preneur

Le titulaire du bail et propriétaire du fonds de commerce doit être immatriculé au registre du commerce ou au répertoire des métiers. Si le preneur est marié sous le régime de la communauté, seul un des deux époux doit être immatriculé. Si le fonds est exploité en location-gérance, le propriétaire du fonds n’a pas à justifier de son inscription pour bénéficier du statut des baux commerciaux.

L’immatriculation n’est pas exigée lors de la signature du bail commercial. Elle est en revanche indispensable pour que le preneur souhaite bénéficier par la suite des dispositions protectrices du statut, notamment lors d’une demande de renouvellement ou en cas de congé délivré par le bailleur.

Le preneur doit s’immatriculer pour tous les locaux, principaux ou secondaires, dans lesquels il exerce son activité.

Loyer

Le montant du loyer d’un bail commercial est librement fixé entre les parties.

Résiliation

La résiliation d’un bail commercial est, beaucoup plus encadrée par le Code de commerce. Le régime juridique applicable n’a rien à voir avec celui des locaux d’habitation nus. Le locataire peut résilier le bail tous les 3 ans.

Contact

Vente de Fonds de commerce et de droit au bail

Fonds de commerce Bar Tabac Presse FDJ

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.